mercredi 22 novembre 2017

Header ad
Header ad

Examens de fin d’année : LES EPREUVES DU BT1 ET BT2 ONT DEMARRE

Après les examens du CAP du Diplôme d’études fondamentales (DEF), ceux des BT1 et BT2 ont démarré hier. Ils sont cette année au nombre de 40.656 candidats inscrits, répartis dans 102 centres d’examen à travers le pays, à vouloir décrocher le Brevet de technicien.
Les postulants seront soumis à plusieurs disciplines, notamment les travaux d’application et de synthèse, le français, le droit (administratif, civil, travail), la rédaction administrative, les mathématiques financières, l’économie, les sciences physiques, la chimie organique, analytique et industrielle, la technologie diesel, la géologie, les calculs topographiques.
Il y a aussi le dessin topographique, la métallogénie, le techno-batiment, la législation fiscale, la procédure de dédouanement, la géographie économique, la machine électrique, le bureau de méthodes, la prospection géochimie, l’assainissement, le béton armé.
Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ag Erlaf, a donné le coup d’envoi des épreuves au Collège «Django Magassi Tounkara (DMTK) de Kati. Il était accompagné d’une forte délégation composée du directeur du Centre national des examens et concours de l’éducation (CNECE), Mohamed Sidda Maïga, du directeur national de l’enseignement technique et professionnel, Oumar Maïga, de l’inspecteur en chef de l’inspection générale de l’éducation (IGEN), Mamadou Kéïta et du préfet du cercle de Kati, Sadio
Kéïta. L’Académie d’enseignement de Kati compte au total 4642 candidats dont 3673 au BT1 et 969 au BT2, repartis dans 13 salles. Le collège DMTK est l’un des centres d’examen des brevets de technicien de l’Académie d’enseignement de Kati. Il accueille 354 candidats de BT1 et BT2 qui sont repartis dans 13 salles. La cloche a sonné à 8 heures pour attirer l’attention des candidats sur le démarrage des épreuves.
Après avoir été introduit par Assoumane Madiou, le directeur de l’Académie d’enseignement de Kati, le ministre Mohamed Ag Erlaf a ouvert la première enveloppe contenant des sujets de français. Il a ensuite distribué les deux sujets du jour aux candidats dans la salle.
Le premier sujet est une contraction de texte, tandis que le deuxième est une dissertation. Précisant que l’examen des BT1 et BT2 est une évaluation classique de fin d’année, le ministre de l’Education nationale a assuré que l’année scolaire 2016-2017 a été bien validée. Mohamed Ag Erlaf s’est également réjoui du bon déroulement des épreuves.
Après avoir lu attentivement son sujet, l’une des candidates au BT1, Aramata Berthé, nous a confié que le sujet de français était à sa portée.

Sidi Y. WAGUé

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *