samedi 18 novembre 2017

Header ad
Header ad

Enseignement supérieur : DES ETUDIANTS MARCHENT POUR LA BONNE CAUSE

Ils ont manifesté pour la reprise des cours par les enseignants qui sont en grève depuis plus d’un mois. Les marcheurs ont été reçus par le Premier ministre qui a promis d’ouvrir le dialogue dès lundi prochain

Plusieurs centaines d’étudiants, conduits par le comité de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), ont battu, hier, le pavé pour réclamer la reprise des cours dans leurs établissements. Ils ont été reçus par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga au bout d’une marche pacifique qui est partie de la Bourse du travail pour aboutir à la Cité administrative où se trouvent les bureaux du chef du gouvernement. La rencontre entre le Premier ministre et les représentants des marcheurs s’est déroulée en présence de trois membres du gouvernement : le ministre Porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Aissata Founé Samaké Migan et celui des Droits de l’homme et de la Réforme de l’Etat, Me Kassoum Tapo. Agacés par une grève du corps des enseignants qui n’a que trop duré (plus d’un mois déjà), les marcheurs rejettent toute idée d’une année blanche. Ils ne demandent qu’à reprendre le chemin des classes. Le Premier ministre a dit avoir prêté une oreille attentive à la demande des étudiants. Il a réaffirmé la détermination du gouvernement à répondre efficacement à la très forte demande sociale qui prévaut dans le pays.  Pour le Porte-parole du gouvernement, « l’acte posé par les jeunes est grandiose, sans démagogie aucune ». « Ce pays a besoin de tous ses fils » a indiqué Abdel Karim Konaté ajoutant que les négociations seront ouvertes sans délai pour résoudre cette crise. Il a demandé de la patience aux étudiants, le temps pour le gouvernement de régler la question sans attendre. C’est justement ce que le secrétaire général de l’AEEM, Abdoul Salam Togola, a confirmé dans son adresse à la presse. « Les élèves et étudiants ont décidé de marcher pour demander le retour des professeurs dans leurs écoles. Nous sommes sûrs que c’est à l’école que nous pouvons être formés. Les élèves sont restés patients pendant un mois et six jours, mais cette grève a trop duré. Nous voulons qu’une solution soit vite trouvée. Nous voulons que toutes les deux parties travaillent à la recherche de solution. C’est un appel à nos enseignants et à nos parents. Nous les appelons à répondre à la main tendue du gouvernement », a-t-il déclaré. Dans leur déclaration, dont une copie a été remise au chef du gouvernement, les étudiants demandent ni plus, ni moins que « la reprise immédiate des cours dans les universités, grandes écoles et instituts et aussi dans les établissements secondaires des régions du Nord du pays ». Le message semble avoir été entendu par le Premier ministre qui a promis d’ouvrir le dialogue dès lundi prochain.

Amadou M. CISSE

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *