mercredi 22 novembre 2017

Header ad
Header ad

Ecole supérieure de journalisme : BIENTÔT L’OUVERTURE DES CLASSES

Le concours direct pour le recrutement de la première cohorte vient d’être lancée. Il concerne les titulaires du Baccalauréat toutes séries ou d’un diplôme équivalent et âgés de 24 ans au plus

Le Mali démocratique est un exemple incontesté de pluralisme politique et de liberté de la presse. Plus d’une cinquantaine de titres de journaux, près de 400 radios (privées et communautaires) et une vingtaine de chaînes de télévision composent l’actuel paysage médiatique malien. Malgré ce foisonnement médiatique, le Mali restait l’un des rares pays de la sous-région ouest africaine à ne pas disposer d’une école publique de formation en journalisme et en sciences de la communication.
La création d’une école de journalisme était en projet depuis des années. Aujourd’hui, ce projet est en train d’être concrétisé. L’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication, créée officiellement en 2015, va bientôt ouvrir ses portes.
Les préparatifs sont en cours. Le concours d’entrée à l’établissement est déjà ouvert. Le communiqué qui l’annonce précise que le concours direct d’accès à l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication, est ouvert au titre de l’année académique 2017/2018. « Peuvent faire acte de candidature, les titulaires du Baccalauréat toutes séries ou d’un diplôme équivalent et âgés de 24 ans au plus au 1er janvier 2017 », précise le communiqué qui ajoute que le nombre de places prévues est de 25 et que l’école est ouverte aussi aux étrangers. Les dossiers de candidature seront reçus à l’Ecole du 2 au 13 octobre 2017.
L’accès à l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication se fait par voie de concours. Il y a aussi un concours ouvert aux hommes et femmes du monde des médias, âgés de 45 ans au plus.
Aussi, l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication offre la formation continue aux professionnels des médias désireux de se perfectionner. Cette formation se fera suivant des modules répondant aux demandes.
L’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication est dirigée par un professeur d’enseignement supérieur. Alassane Diakité est titulaire d’un doctorat en Lettres obtenu à l’Université de Nice en France.
Nommé à ce poste en février dernier, le Pr Alassane Diakité est un fin connaisseur du monde universitaire. Il fut notamment directeur des études de l’Institut universitaire de Gestion (IUG) de Bamako et directeur général de l’Unité de formation et d’appui aux entreprises en gestion et organisation (UFAE/GO). Il a présidé en 2011 la Mission universitaire ayant conduit la scission de l’Université de Bamako en quatre entités. Une somme d’expériences qui l’aidera certainement à réussir la lourde tâche de faire démarrer cette Ecole tant attendue par le monde des médias, les autorités et même le grand public. L’objectif clairement assigné par l’Etat à l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication est de contribuer à l’amélioration de la qualité de la presse en formant des journalistes qualifiés.
Le directeur général inscrit naturellement son action dans ce cadre. « Nous voulons faire de cette école un établissement d’excellence où seront formés des journalistes qui n’auront aucun mal à s’insérer dans le milieu professionnel des médias », explique-t-il.
Pour une formation de qualité, il faut un corps professoral à la hauteur et des équipements adéquats. Le directeur général assure qu’il est prévu à l’Ecole un studio radio et un studio télévision et que tout le matériel et toute la documentation nécessaires à une bonne formation seront disponibles. Quid du corps professoral ?
Les enseignements seront assurés par des journalistes d’expérience, reconnus par la profession au Mali, et par des professionnels de la sous-région et d’ailleurs.

Cheick M. TRAORE

Articles connexes

3 Commentaires

    1. Ona

      Bonjour l’école aura t’elle un programme de Mester pour ceux qui ont déjà une licence ? Les étrangers qui veulent s’inscrire est ce aussi par voie de concours ? Ou est situer l’école et qu’elles sont les filières qu’elle nous propose… Merci

      Laisser un commentaire

Répondre à Fatoumata coulibaly Annuler reponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *