mardi 23 mai 2017

Eau et assainissement : LE PROJET « JIKURA » IMPRIME SA MARQUE DANS LE CERCLE DE BOUGOUNI

La salle de réunion de l’ONG  Helvetas Swiss Interopération a abrité la semaine derrière, la première réunion du comité de pilotage au titre de l’année 2017, du projet « Jikura » (littéralement « Eau nouvelle » en langue nationale bamanan).  A l’ordre du jour l de la session figurait le compte rendu de la derrière rencontre du comité de pilotage de 2016, le rapport technique et financier et la présentation de la feuille de  route 2017.
Rappelons que l’ONG Helvetas Swiss Interopération, à travers le projet « Jikura » appuie la mise en œuvre d’un programme d’eau et d’assainissement dans cinq communes : Bladiè Tièmala, Défina,, Faradiélé, Ouroun et Yiridougou. Toutes ces communes se trouvent dans le Cercle de Bougouni. Le programme consiste à assurer un meilleur accompagnement en appui conseil et suivi dan l’exécution des actions du projet par les différents acteurs. Le comité de pilotage se réunit deux fois par an.
La présente session était principalement centrée sur l’analyse du bilan annuel du projet, l’analyse des plans d’action 2017 et l’allocation d’enveloppes financières aux communes. Elle s’est tenue à quelques mois de la fin de la phase I du projet financée sur fonds propre de Helvetas Swiss Intercoopération.
Au titre de l’année 2017, « Jikura » ambitionne injecter plus de 148,7 millions de Fcfa dans les investissements équipements, et dans l’accompagnement et le renforcement des capacités des communes concernées. Ce chiffre qui est ressorti dans la présentation des plans d’action 2017 des communes a été validé.
La session du comité de pilotage a offert l’occasion  aux maires des cinq communes de présenter les bilans techniques et financiers et les activités réalisées dans leur commune. Ces présentations ont été suivies de séances de questions-réponses.
Les procédures d’exécution des fonds d’opportunités offerts par « Jikura » pour la réalisation des postes  d’eau  autonomes dans les communes ont été également explicitées. En matière de réalisation du projet dans ces communes, l’on peut citer des forages, des pompes  à motricité humaine, des blocs de latrines, des postes d’eau autonomes, des équipements publics (écoles et marchés) dotés  d’installations d’hygiène et d’assainissement.
Le projet « Jikura » est exécuté à travers  trois grands axes d’intervention : améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement grâce à des réalisations répondant aux besoins  des usagers, des technologies simples, réplicables et accessibles ; renforcer les acteurs afin que le service de l’eau et de l’assainissement soit abordable, durable et effectif pour tous ; promouvoir les bons comportements d’hygiène pour que les populations prennent conscience des enjeux liés à la santé et adoptent des pratiques saines.
« Jikura » entend étendre ses activités au Cercle de Kolondièba avec l’appui des partenaires locaux. Selon le coordinateur du projet, Ousmane Makan Sidibé, le projet ambitionne d’expérimenter une approche nouvelle qui donnera la priorité à la mise en œuvre et la gestion des infrastructures WASH (eau, hygiène et assainissement) par les bénéficiaires eux-mêmes.  Les résultats seront capitalisés et en fonction des effets obtenus, passés à l’échelle. Le  2ème adjoint au préfet de Bougouni, Abdou Diarra qui présidait  la cérémonie, a remercié l’ONG Helvetas Swiss Intercoopération  qui accompagne depuis plusieurs décennies les populations du Mali en général et celles du Cercle de Bougouni en particuler. L’édile a également rendu hommage à l’équipe du projet « Jikura » qui ne ménage aucun effort pour l’amélioration des conditions  d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les communes bénéficiaires.

M. S. MAIGA
AMAP-Bougouni

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *