mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Coupe du monde, Zone Afrique : LE SPRINT FINAL !

Il reste trois tickets et six pays peuvent encore prétendre à la qualification à la phase finale du Mondial. Malheureusement,
les Aigles ne figurent pas parmi ces sélections et leur match contre les Panthères du Gabon ne sera qu’une simple formalité

Le 14 novembre : cette date marque la fin des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018, Zone Afrique. C’est dire qu’on connaîtra, mardi, la liste complète des 5 sélections qui représenteront l’Afrique au Mondial russe. Déjà, deux équipes ont validé leurs tickets. Il s’agit du Nigeria et de l’Egypte, logés dans les groupes B et E. La 6è et dernière journée aura lieu du 10 au 14 novembre. A l’issue des matches du week-end, deux autres pays vont se qualifier.
Quatre pays peuvent prétendre au précieux sésame. Dans le groupe A, la Tunisie (13 points) et la RD Congo (10 points) s’affrontent à distance, alors que le Maroc (9 points) et la Côte d’Ivoire (8 points) s’expliquent dans la finale du groupe C. Avec 13 points, la Tunisie a un pied et quatre orteils en Russie et n’est qu’à 90 minutes d’un retour sur la scène mondiale après 12 ans d’absence.
Un point à domicile contre la Libye, suffit, en effet aux Aigles de Carthage pour valider leur ticket. Les Tunisiens peuvent même s’autoriser une défaite si dans l’autre rencontre, la RD Congo ne bat pas la Guinée.
Le deuxième ticket du week-end se joue entre la Côte d’Ivoire et le Maroc. Les deux pays sont en confrontation directe pour le seul billet du groupe. Léger avantage aux Marocains qui peuvent se contenter du nul, alors que les Eléphants n’ont d’autre choix que de s’imposer. Le sélectionneur marocain Hervé Renard connait parfaitement la maison d’en face pour l’avoir menée à la victoire à la CAN 2015, mais il devra se passer de l’un de ses cadres, Mehdi Benatia, blessé avec la Juventus. Pour sa part, le technicien des Eléphants, Marc Wilmots sera privé de deux joueurs d’expérience, à savoir Jean-Michael Seri, blessé, et Eric Bailly, suspendu. En revanche, l’ancien international belge pourra compter sur deux soutiens de poids, puisque les légendes Didier Drogba et Yaya Touré se rendront à Abidjan pour apporter leur expérience durant la préparation.
Concernant la confrontation entre le Gabon et le Mali, elle sera une simple formalité pour les deux pays qui sont déjà éliminés. Un match sans enjeu alors ? Non, répond l’entraîneur intérimaire des Aigles, Mohamed Magassouba qui voit les choses autrement et qui trouve un enjeu à la rencontre. «Le Mali a pris de l’envol. Nous souhaitons faire un pas de plus à chaque rencontre pour atteindre le sommet», explique le technicien. «Une nation de football, qui est en reconstruction comme la nôtre, doit aller pas à pas et il faut mesurer les bases.
Nous allons affronter le Gabon dans le sens de renforcer cette conviction que nous avons jetée à travers le match contre la Côte d’Ivoire, de vaincre et convaincre. C’est la nouvelle mentalité de l’équipe nationale du Mali. Nous allons nous battre pour convaincre les supporters et nous allons nous battre pour vaincre l’adversaire», martèle Mohamed Magassouba. Celui-ci fonde de gros espoirs sur la génération actuelle et demande plus de temps. «Si nous continuons avec cette philosophie de la gagne, de la hargne de vaincre, je vous assure que nous allons dominer le football africain. Ce n’est pas facile et ça ne vient pas tout d’un coup. Laissons le temps faire les choses. Avec le temps nous y arriverons, surtout avec cette nouvelle dynamique soutenue par une génération de jeunes motivés et très talentueux», insiste celui qui occupe le poste de directeur technique national (DTN).
Le mardi 14 novembre, le détenteur du dernier ticket du Mondial sera connu. Ce dernier ticket se disputera entre les équipes de la poule D, constituée par le Sénégal (8 points, un match en retard), le Burkina Faso (6 points), le Cap-Vert (6 points) et l’Afrique du Sud (4 points, un match en retard). Dans cette poule, la qualification se jouera sûrement entre les Sénégalais et les Sud-Africains, qui vont rejouer leur match aller de la 1ère journée aujourd’hui en Afrique du Sud.
Quatre jours plus tard, c’est-à-dire mardi, les deux pays s’affronteront au compte de la dernière journée des éliminatoires. Avec 6 points chacun et seulement une rencontre à jouer, les chances de qualification du Burkina Faso et du Cap-Vert sont très minces dans ce groupe.

Boubacar THIERO
Le programme
Vendredi 10 novembre
17h : Afrique du Sud-Sénégal
19h30 : Algérie-Nigeria
Samedi 11 novembre
13h : Zambie-Cameroun
14h30 : Gabon-Mali
17h30 : RDC -Guinée
17h30 : Tunisie-Libye
17h30 : Côte d’Ivoire-Maroc
Dimanche 12 novembre
14h30 : Congo-Ouganda
15h30 : Ghana-Egypte
Mardi 14 novembre
19h30 : Sénégal-Afrique du Sud
19h30 : Burkina Faso-Cap Vert

 

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *