Coup de théâtre à la CPI : le Congolais Jean-Pierre Bemba acquitté

Il était jusqu’alors le prisonnier le plus lourdement condamné par la Cour pénale internationale (CPI), mais Jean-Pierre Bemba vient d’être acquitté. Sur les 5 juges de la Cour d’appel, 3 ont estimé que des erreurs commises lors de la procédure de première instance étaient « suffisamment importantes » pour annuler le verdict, à savoir la condamnation de l’ancien vice-président congolais, poursuivi pour les agissements de ses miliciens au début des années 2000, à dix-huit ans de prison pour crimes et crimes contre l’humanité, la plus lourde peine d’emprisonnement jamais imposée par la CPI.
A Kinshasa, ses partisans ont patienté des heures durant au siège du Mouvement de libération du Congo (MLC), avant de pouvoir laisser exploser leur joie et d’envahir tout le quartier en scandant « merci Seigneur ». Emprisonné depuis près d’une décennie à La Haye, à des milliers de kilomètres de là, leur leader vient finalement d’être acquitté, en appel, par la CPI. « C’est une grande journée aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous imaginer, dix ans de détention arbitraire, de détention manifestement déloyale. Aujourd’hui la justice internationale, dans la sérénité, l’a lavé et Jean Pierre Bemba est un homme libre, » se réjouit Jacques Ndjoli, inspecteur général du MLC. « Jean-Pierre Bemba sera candidat et va devenir Président de la RDC le 23 décembre 2018. »
AFP

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *