lundi 16 juillet 2018

Header ad
Header ad

Coopération OMS-Mali : FAVORISER LA COUVERTURE SANITAIRE UNIVERSELLE

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a organisé, hier, à l’hôtel Radisson blu une rencontre d’échanges sur la stratégie de coopération OMS-Mali pour les 5 prochaines années.
L’ouverture des travaux a été présidée par le représentant de l’OMS au Mali, Dr Lucien Manga, en présence de la directrice, par intérim, du bureau Santé de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), Dr Mariama Ciré Bah, et du représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Mountaga Boré.
Les objectifs stratégiques de la stratégie de coopération de ces cinq prochaines années entre le Mali et l’OMS visent, entre autres, à renforcer le système de santé afin qu’il permette un accès équitable à tous aux soins de santé, en favorisant la couverture sanitaire universelle tout en étant résilient. Il s’agit aussi de prévenir, détecter et riposter efficacement aux épidémies et aux urgences de santé publique de façon à préserver la population nationale et d’éviter la propagation internationale de ces menaces.
Tout comme faciliter l’atteinte de l’objectif de développement durable n°3 et contribuer efficacement à l’atteinte des autres objectifs à la mise en œuvre efficace des interventions de santé. Il s’agit également de contribuer au développement des capacités nationales pour une gestion rationnelle et efficace des programmes de santé et développer un partenariat efficace pour soutenir le développement sanitaire national. Le Dr Lucien Manga a expliqué que l’OMS appuie le gouvernement du Mali à mener la politique que les autorités ont décidée de mettre en œuvre pour apporter la santé aux populations. « Nous avons examiné le programme de développement sanitaire et social qui a onze objectifs stratégiques. Ce que nous avons fait, c’est de définir la façon dont l’OMS et les autres partenaires au développement entendent aider le Mali à atteindre ces objectifs », a indiqué le représentant de l’OMS.
Il a, par ailleurs, assuré que l’Organisation mondiale de la santé et ses partenaires entendent   aider le gouvernement du Mali, en travaillant sur un certain nombre d’aspects avec l’objectif affiché d’aider à progresser vers la couverture sanitaire universelle, qui, en résumé, « veut dire que chaque individu a droit à des services de santé de qualité en faisant le moins d’effort financier possible ».
Pour Dr Manga, il y a une nécessité de renforcer le dispositif sanitaire qui a été mis en place pour que les populations accèdent aux soins de santé. Selon lui, cela ne peut être possible  qu’en s’assurant qu’il y a assez de médecins, d’infirmiers, de sages femmes, mais aussi en s’assurant que des médicaments de qualité sont disponibles.
L’expert de l’OMS a déploré, qu’à l’heure actuelle, à peu près 368 femmes sur 100.000 décèdent en donnant la vie, tout en ajoutant que cette stratégie quinquennale va apporter, comme amélioration en matière de santé, une réduction de la mortalité et de la morbidité.
Il aussi rappelé que la stratégie vise à faire en sorte que le gouvernement et ses partenaires puissent arriver à réduire ce taux  de 368 décès à un taux beaucoup plus bas. « Il faut, de façon générale, que l’état de santé de la population s’améliore », a dit le représentant de l’OMS pour conclure.

Abdoul K. COULIBALY

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *