samedi 21 octobre 2017

Header ad
Header ad

Coopération Japon-Mali : 3,5 MILLIARDS DE FCFA POUR LA STABILISATION SOCIALE

Dans le cadre du renforcement de la coopération Japon-Mali, l’ambassadeur du Japon, Daisuke Kuroki, a organisé jeudi dernier à sa résidence de Sébénikoro un cocktail au cours duquel il a annoncé que le gouvernement nippon accordait un financement d’environ 3,5 milliards de Fcfa à 6 organisations internationales partenaires en faveur de la stabilisation sociale de la population malienne, et particulièrement, celle du nord du pays. Ce don vise entre autres, à contribuer à la protection de la population, à consolider la paix et la stabilité et à promouvoir le développement économique et social du Mali.
Les organisations concernées sont l’Organisation internationale pour la migration (OIM), l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), le Comité international de la Croix rouge (CICR), le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), le Service de l’action Antimines des Nations unies (UNMAS) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). « Cet événement est très significatif pour la coopération Japon-Mali, d’autant plus qu’il s’agit de la publication du financement du budget rectificatif de l’année fiscale 2016 du Japon », a indiqué le diplomate japonais qui a aussi souligné que dans le cadre de la mise en œuvre de la politique stratégique de coopération, son pays a approuvé en février 2015, une charte basée sur quatre objectifs qui sont : l’appui au développement économique et social, la contribution à la paix et à la prospérité par la coopération à des fins non militaires, la promotion de la sécurité humaine et le soutien à l’autonomisation des pays partenaires par leur appropriation. «Au cours du dialogue politique bilatéral annuel avec le Mali, le Japon a retenu les deux axes majeurs qui sont entre autres, la contribution à la paix, à la stabilité et le soutien au développement durable.  Compte tenu de la situation sécuritaire dans certaines parties du Mali, la coopération bilatérale japonaise s’effectue difficilement. Néanmoins, à travers les projets réalisés avec la collaboration des organisations internationales, le Japon tient à soutenir l’amélioration de la qualité de vie de la population malienne », a déclaré Daisuke Kuroki. Il a saisi l’occasion pour réitérer la ferme volonté de son pays à soutenir le peuple malien tant dans le cadre de la coopération bilatérale que multilatérale.
La coordinatrice de l’Action humanitaire résidente du système des Nations unies au Mali a salué l’opportunité de cette rencontre qui marque l’annonce de ces nouveaux projets financés par le Japon dans le cadre de son budget supplémentaire de 2016. Fatouma Seid a rappelé que depuis des années, le partenariat du Japon et des Nations unies aussi bien à l’échelle global qu’au niveau du Mali n’a cessé de se renforcer et a porté des fruits. Pour elle, ce nouveau projet de financement du Japon permettra au système des Nations unies de prouver son savoir-faire suivant ses avantages comparatifs pour obtenir des résultats escomptés au profit du gouvernement et du peuple maliens.
Elle s’est dit convaincue que ces projets apporteront des réponses à certaines situations urgentes du Mali, à savoir la lutte contre le terrorisme, l’insécurité, la situation des réfugiés, les inondations et les épidémies.
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégrité africaine dira que ces projets touchent vraiment les secteurs clés de développement du Mali. «Au nom du chef de l’Etat et du gouvernement, j’exprime toute la gratitude du peuple malien pour cette assistance supplémentaire de la part du Japon. Ce geste témoigne l’accompagnement du Japon auprès du Mali», a déclaré le chef de la diplomatie.
Mariam F. DIABATE

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *