jeudi 17 août 2017

Header ad
Header ad

Conférence Mining Indaba : PARTICIPATION AMBITIEUSE DU MALI

Le ministre des Mines, Tiémoko Sangaré, quitte Bamako ce vendredi pour Le Cap en Afrique du Sud où il participera à la conférence Mining Indaba. Prévue cette année du 6 au 9 février, cette rencontre se tient chaque année depuis 20 ans en Afrique du Sud. Il s’agit de l’une des plus grandes conférences professionnelles au monde et entièrement dédiée à la capitalisation et au développement du secteur minier. Elle enregistre près de 7000 professionnels les plus influents dans l’industrie minière de 110 pays et territoires de tous les continents.
La Mining Indaba est une plateforme de rencontre où les promoteurs de projets miniers, les banquiers d’affaires, les cabinets de conseils et avocats, les sociétés de services aux mines, les ministres et les médias se rencontrent et discutent pendant 72 heures sur les projets d’investissements divers dans le secteur des mines.
Ces échanges s’opèrent à travers des expositions dans des stands, des présentations dans des sessions plénières et des échanges lors de discussions organisées sous forme de panel, de réunions entre partenaires.
Au cours de cette conférence, le Mali va revoir sa stratégie et cibler une approche mieux structurée et plus effective en terme de visibilité et communication afin d’aspirer à une promotion plus effective de son secteur minier. La forte délégation malienne conduite par le ministre des Mines comprend, outre des membres du cabinet ministériel, des responsables des structures du département, des députés, des associations de femmes opératrices minières, des promoteurs privés maliens, des structures de sous-traitance dans le secteur minier.
Dans le cadre de la conférence Mining Indaba, se tiendra le symposium annuel ministériel Indaba 2017. Cette rencontre prévue pour le 8 février, portera sur quatre thèmes importants : « Solution africaines pour des problèmes africains », « Partenariat public-privé avec l’accent sur l’énergie », « Contribution des sociétés minières sur les économies nationales », « Infrastructures et exploitation minière : Développer un secteur et un continent ».
Le symposium annuel ministériel Indaba 2017 verra la participation d’une vingtaine de ministres africains en charge des mines, ainsi que des organisations non-gouvernementales, divers présidents de chambres de mines et des promoteurs privés opérant dans ce secteur. Le Mali sera représenté par le ministre des Mines.
Afin d’assurer une bonne promotion des secteurs miniers et pétrolier au cours de la conférence Mining Indaba, le Mali va organiser un forum intitulé « DOING BUSINESS IN MALI ». Ce forum va être organisé suivant trois sessions : un panel composé des PDG des plus grosses sociétés minières en exploitation au Mali, une session de présentation par des promoteurs de projets miniers au Mali, un panel composé des responsables de mines, de représentants d’ONG et un bureau d’avocats pour débattre de la législation minière et de la gouvernance au Mali.
B. TOURE

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *