jeudi 14 décembre 2017

Header ad
Header ad

Conférence Indaba Mining : PLEINS FEUX SUR LE SECTEUR MINIER DU MALI

La délégation malienne a rencontré de nombreux investisseurs intéressés par notre secteur minier

La conférence internationale sur les mines, Indaba Mining, s’est ouverte lundi à Cape Town en Afrique du Sud. Cette rencontre qui est la plus grande au monde dans le secteur minier, est un forum qui enregistre des milliers de participants. Délégations ministérielles, dirigeants des grandes sociétés minières, hommes d’affaires, dirigeants d’ONG, banquiers et partenaires techniques et financiers, se donnent rendez-vous chaque année dans la métropole sud-africaine.
La délégation malienne, conduite par le ministre des Mines, Pr Tiémoko Sangaré, comprend des membres de son cabinet, des responsables des structures du département, des dirigeants des sociétés minières opérant sur notre sol, des députés à l’Assemblée nationale.
A l’ouverture de la conférence, le ministre sud-africain des Mines a salué les participants pour être venus très nombreux à cette rencontre annuelle, espace de communion et d’échanges de savoirs, afin d’identifier les opportunités mutuellement avantageuses.
Le ministre Sangaré et sa délégation, ont été reçus au siège de la société minière B2 Gold, par le Président directeur général, entouré de ses proches collaborateurs et des directeurs pays. En prenant la parole, le PDG de B2 Gold a expliqué que sa société possède plusieurs mines dans le monde, mais que celle de Fékola au Mali est la plus ambitieuse et il compte l’exécuter dans le respect absolu de toutes les dispositions environnementales. Sur la mine de Fékola, 900 travailleurs sont à pied d’œuvre et 700 sont des nationaux sur lesquels ils veulent faire des mises à niveau professionnelles.
Le transfert du village de Fadougou est presque effectif et les travaux exécutés à près de 70%. La route nationale sera déviée et passera par le nouveau site du village. « Toutes ces préoccupations montrent que nous mettons beaucoup d’espoir à Fekola et nous espérons l’ouverture en octobre 2017 », a indiqué le PDG de B2 Gold.
En réponse, le ministre Tiémoko Sangaré s’est dit très satisfait du projet de la mine de Fékola, puisqu’il s’inscrit en droite ligne de la politique minière du gouvernement malien.
Le ministre des Mines a accordé aussi des audiences à plusieurs sociétés et investisseurs potentiels, intéressés par le Mali.
Il a pris part également à un panel composé de plusieurs ministres des Mines et des représentants de la Banque mondiale. Au cours de cette rencontre qui a enregistré de nombreux participants, le ministre Tiémoko Sangaré a fait une présentation du secteur minier du Mali. Il a rappelé l’épopée du périple légendaire de   l’empereur Kankou Moussa qui a fait chuter le cours de l’or à la Mecque. Le ministre des Mines s’est beaucoup appesanti ensuite sur le contrôle, l’encadrement de l’orpaillage, et les petites mines pour réduire la pauvreté.
Les explications données par le ministre Tiémoko Sangaré ont satisfait les participants et mis la Banque mondiale et les investisseurs en confiance.
CCOM/Mines

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *