mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Collège Horizon : LES inquiétudes DES PARENTS d’ELEVES

Après une première assemblée générale extraordinaire tenue le 26 août, l’Association des parents d’élèves des établissements scolaires  turcs «Collège Horizon» (APECH), en partenariat avec la Fédération nationale des parents d’élèves du Mali (FENAPEM), a organisé samedi, une deuxième assemblée générale extraordinaire à l’école à Hamdallaye, dans un climat très tendu.
Outre la question de la cession du Collège Horizon à un repreneur, la réunion visait à informer les parents d’élèves sur les actions menées par le bureau de l’APECH, l’état d’exécution des résolutions de la précédente AG, entre autres.
La proposition de nouvelles résolutions pour la réussite de la rentrée scolaire du 2 octobre prochain et la mise en place des commissions pour la mise en œuvre et le suivi des résolutions étaient aussi des points inscrits à l’ordre du jour.
La réunion a enchaîné avec un point de presse. Exprimant leurs inquiétudes, les parents d’élèves jugent le contenu du protocole d’accord signé entre le gouvernement et la Fondation «Maarif de Turquie» très ambigu.
Cet accord n’a pas de valeur juridique a constaté le président de l’APECH Boubacar Thiam. Selon lui, une fondation n’est pas compétente pour signer un accord au nom d’un Etat. «Nous ne nous melons pas des affaires politiques entre gouvernements turc et malien. Nous ne sommes pas aussi en guerre contre notre gouvernement, ni contre les autorités scolaires du Collège Horizon. Nous pensons simplement que nos enfants sont victimes des conséquences politiques turco-turques. Nous cherchons à préserver leur avenir car leurs frais scolaires sont déjà payés au titre de l’année scolaire 2017-2018», a précisé le conférencier.
M . Thiam a souligné que l’association a exprimé ses inquiétudes au ministre de l’Education nationale. Le ministère aurait répondu que le protocole signé entre le gouvernement et la Fondation « Maarif est irrévocable.
Quant à la première vice-présidente de l’APECH, Mme Koïta Aminata Traoré, elle a expliqué que la Fondation ne sera pas prête pour la rentrée scolaire 2017-2018.
Le statu quo sur l’organisation et le fonctionnement actuels, le maintien du système de gestion des enseignants turcs et maliens jusqu’à la fin de l’année scolaire 2017-2018 pour préserver le système éducatif mis en place par l’établissement depuis 15 ans, une assurance écrite du ministre de l’Education nationale avant le 15 septembre prochain sont les principales doléances retenues à l’assemblée générale. A ces recommandations s’ajoute aussi la signature d’un accord entre le ministre de tutelle et l’APECH pour confirmer l’effectivité de la rentrée scolaire 2017-2018 au «Collège Horizon».

Sidi Y. WAGUé

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *