mardi 23 mai 2017

Championnat de France : MONACO, une saison phénoménale

Les Monégasques ont mis fin à quatre années de règne du PSG

Comme dans un rêve. Ou presque. À l’image de sa saison parfaite, l’AS Monaco a parfaitement négocié le dernier virage de son championnat. Victorieux d’une équipe de Saint-Etienne trop frileuse (2-0), le groupe de Leonardo Jardim est donc officiellement champion de France 2016-2017. Une consécration logique tant les Monégasques auront maîtrisé et surtout régalé de bout en bout. Comme un symbole, c’est la comète Kylian Mbappé qui a ouvert le score avant que Valère Germain, formé au club, ne clôture le score. L’ASM remporte ainsi son huitième titre de champion, le premier depuis 2000. Une éternité pour un stade Louis II qui a pu largement profiter de la fête. Ce n’était pas forcément le plus beau match de la saison monégasque mais il suffit au bonheur des coéquipiers de Radamel Falcao. Après un début de match pied au plancher, Monaco a tardé à concrétiser sa domination. Alors, quand l’ASM ronronne collectivement, elle s’en remet à ses sauveurs. Le plus jeune d’entre eux, Kylian Mbappé, était encore dans tous les bons coups ce mercredi. Après une première alerte sur le but de Ruffier (17e), la nouvelle sensation du football français a fait parler sa classe. Lancé à la limite du hors-jeu par Falcao, il s’est fendu d’une feinte de frappe parfaite qui a laissé le portier stéphanois sur les fesses, avant de conclure dans le but vide (19e, 1-0). Le quinzième but de Mbappé… en seize titularisations. Alors, le stade Louis II a commencé à profiter. Et à déguster un titre qui lui tendait les bras depuis des semaines. Dans une deuxième mi-temps plus tranquille, seuls le jeune Nordin (55e) et Veretout (61e) ont fait passer un frisson dans le stade monégasque (55e). Mais cette soirée se devait d’être parfaite. Histoire de coller à la saison phénoménale de Monaco. Alors, c’est Valère Germain, capitaine formé au club, passé par les affres de la Ligue 2 qui a conclu le travail. Après une gros raté (74e), le Français a finalement conclu une contre-attaque éclair menée par Thomas Lemar (90è+3). Histoire de porter à onze le nombre de victoires consécutives des champions de France. RECORD EN VUE- Avec 92 points, record dans l’histoire du club, Monaco devient le lieu de villégiature d’Hexagoal. Et c’est presque une anomalie que cela arrive aussi tard dans la saison tant l’ASM aura survolé les débats. Au passage, avec 52 points obtenus à domicile, Monaco détrône le record de Montpellier en 2011-2012. Elle devient également la première équipe de l’histoire à marquer sur 31 matches consécutifs de championnat.

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *