mardi 23 mai 2017

Bourse des semences à Sikasso : L’ASSEMA FIDELE AU RENDEZ-VOUS

La 8e édition de la bourse des semences du Mali, session de Sikasso, a regroupé les 8 et 9 mai derniers à Sikasso, près de 400 exposants venus de plusieurs régions du  pays.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le commissaire à la Sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré en accompagnie du président de l’Association semencières du Mali (ASSEMA) Soumaïla Maïga et des autorités régionales de Sikasso.
Organisée par l’ASSEMA en collaboration avec la direction nationale de l’Agriculture, l’appui financier du Programme de productivité agricole de l’Afrique de l’Ouest (PPAAO) et d’autres partenaires techniques et financiers, la bourse des semences, dont le thème de cette édition est la professionnalisation des acteurs semenciers du Mali. Elle se veut un espace d’exposition qui offre la possibilité aux entreprises et sociétés semencières, aux coopératives de semences, aux ONG et établissements financiers opérant dans le domaine des  intrants agricoles d’exposer et de présenter leurs produits agricoles dans un cadre d’échanges féconds.
 L’importance de la semence de qualité dans l’augmentation de la production et l’amélioration de la productivité a été vite perçue par les autorités maliennes qui ne ménagent aucun effort pour encourager et soutenir l’organisation des bourses semencières. Ainsi, la bourse des semences se tiendra pour la première fois dans quatre régions que sont Sikasso, Kita (Région de Kayes), Ségou et Mopti.
 L’objectif recherché est de développer l’industrie semencière malienne, contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle par une forte disponibilité des semences de variétés améliorées, enfin promouvoir l’emploi des jeunes et des femmes ainsi que la croissance économique et la réduction de la pauvreté.
Pour le ministre commissaire à la Sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, les semences sélectionnées constituent le premier facteur de production à travers lequel s’effectuent la vulgarisation et le transfert de la quasi-totalité des innovations technologiques agricoles. Outre, l’amélioration sensible de la production, poursuit le commissaire à la Sécurité alimentaire, les semences assurent la pérennité des espèces végétales et l’augmentation du rendement. Selon M. Touré, avec l’utilisation des semences certifiées et leur subvention, la production et la productivité agricole ont été améliorées de façon significative. Avec la poursuite rationnelle de cette politique, le Mali peut atteindre l’un de ses objectifs majeurs à savoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, a-t-il conclu.
 Au cours de cette 8e édition, une cinquantaine de stands ont été animés pendant deux jours par les exposants de produits semenciers, d’intrants agricoles divers. L’importance de cette bourse a été évoquée par le conseiller technique du ministre de l’Agriculture Seydou Kéita qui a souligné que la réussite de la campagne agricole récemment validée par le chef de l’Etat sera tributaire de la qualité des semences utilisées par les producteurs agricoles. La visite guidée des différents stands a permis à la délégation de découvrir la diversité des semences de céréales, de tubercules et autres intrants agricoles.

Fousseyni DIABATÉ
AMAP-Sikasso

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *