mardi 12 décembre 2017

Header ad
Header ad

Basket-ball : CONFéRENCE DE BANKASS, LA PREMIÈRE TIENT TOUTES SES PROMESSES

Le terrain du groupe scolaire Joseph Yaro était pris d’aussaut tous les jours par les supporters

La première édition de la conférence de Bankass s’est déroulée du 24 au 26 novembre. Organisée par la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) en collaboration avec la ligue de Mopti, la compétition a regroupé 12 équipes cadettes (6 équipes féminines et autant de formations masculines) issues des ligues de Mopti, Gao et Tombouctou.
Chez les filles, il y avait l’équipe de Bankass, le Centre Raky Traoré de Gao, l’Association des basketteurs animateurs de Tombouctou (ABAT), le Débo club de Mopti, l’équipe de Koro, la formation de l’équipe de Bandiagara, alors que le tableau masculin a mis aux prises les locaux de Bankass, le Centre Forgho de Gao, Alfarouk de Tombouctou, l’US Sévaré, et l’équipe de Koro. La cérémonie de clôture était présidée par le préfet de Bankass, Boubacar Kane, en présence du vice-président de la FMBB, Amadou Hario Maïga et des notabilités de la ville. Au terme de trois jours de confrontations, c’est la formation masculine du Débo club de Mopti et les filles de l’US Sévaré qui se sont hissées sur la première marche du podium. Le Débo l’a emporté face au Centre Forgho de Gao (73-50), alors que les joueuses de Sévaré ont surclassé l’équipe de Badiagara (56-19). Les deux finales se sont disputées sur le terrain du groupe scolaire Joseph Yaro de Bankass. En demi-finales, les deux formations avaient écarté, respectivement l’équipe de Bankass (81-33) et le Centre Forgho de Gao (45-7).
La confrontation des garçons a été une rencontre serrée. Les deux protagonistes sont restés au coude à coude jusqu’au troisième quart temps bouclé sur le score de 49-42, pour le Débo, soit 7 points de différence. Il a fallu attendre l’ultime quart temps pour voir le Débo club se détacher et terminer en roue libre (73-50). Après les garçons, place sera faite à la finale féminine qui a mis aux prises l’US Sévaré et l’équipe de Bandiagara. Une rencontre qui sera dominée de bout en bout par les Moptisiennes, larges vainqueurs 56-19. Le Débo club et l’US Sévaré deviennent, ainsi, les deux premières équipes à inscrire leur nom au palmarès de la compétition.
Pour les récompenses individuelles, Ali Konaté du Débo club et N’Dia Samaké de l’US Sévaré ont remporté le trophée de révélation du tournoi. Issa Ibrahim du Centre Forgho de Gao (67 réalisations) et N’Dia Samaké de l’US Sévaré (76 réalisations) ont été sacrés, respectivement meilleur marqueur et meilleure marqueuse. Les deux vainqueurs de cette première conférence de Bankass ont reçu, chacun une enveloppe symbolique, tout comme la meilleure marqueuse et le meilleur marqueur. La Fédération malienne de basket-ball a également offert des jeux de maillots aux équipes participantes. «Nous sommes très contents après le bon déroulement de cette première conférence de Bankass. Nous adressons nos remerciements aux populations de Bankass pour l’accueil chaleureux qui a été réservé aux équipes et au préfet pour son implication personnelle dans la réussite de l’événement», dira le secrétaire général de la FMBB, Seydou Maïga. Il ajoutera que l’organisation de la conférence a pour but de contribuer à l’épanouissement et au développement harmonieux de la balle au panier dans notre pays.
-UNE GRANDE MOBiLISATION-La ville de Bankass a vibré pendant trois jours au rythme de la balle au panier. Tous les jours, les supporters prenaient d’assaut le terrain pour soutenir les équipes et manifester leur joie d’abriter la compétition. «Je remercie la Fédération malienne de basket-ball pour le choix porté sur Bankass pour abriter cette compétition de catégorie d’âge. Je dis bravo à la commission d’organisation et à toutes les communautés de Bankass. Avec la crise multidimensionnelle que traverse le pays, la ville de Bankass a besoin des événements de ce genre», soulignera le préfet de la ville, Boubacar Kane.
Pour Moussa Ouédraogo dit «Oscar», un opérateur économique de la localité, jamais la ville de Bankass n’avait abrité un événement sportif de cette envergure. «Toutes les communautés se sont mobilisées, la fête a été belle. Tout le monde est content et nous souhaitons que la compétition soit organisée, désormais chaque année ou tous les deux ans», plaidera Oscar, en assurant que «l’engouement sera encore plus grand lors de la prochaine édition». Pour Fatoumata Sangaré qui dirige la formation féminine de Bankass, la conférence a permis à toutes les populations locales de «découvrir le basket et de se faire une idée sur l’importance du sport pour les enfants». «En tant qu’entraîneuse, je suis très contente de l’organisation de cette conférence à Bankass», ajoutera-t-elle.

Envoyé spécial
Seïbou S.
KAMISSOKO

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *