vendredi 20 octobre 2017

Header ad
Header ad

Bandiagara : VULGARISATION DES SEMENCES D’ARACHIDE ET DE POMME DE TERRE

Le village de Pourali, situé à environ 8 km de Bandiagara, dans la commune rurale de Dandoli, a abrité la première édition de la foire semencière organisée conjointement par le Programme d’appui au sous-secteur de l’irrigation de proximité (PASSIP/GIZ), l’Institut international de recherche sur les cultures des régions tropicales semi-arides (ICRISAT) et l’USAID dans le cadre de la mise œuvre du projet « Améliorer la productivité de l’arachide et de la pomme de terre auprès des petits producteurs ».

Ce projet, exécuté par l’ONG conseil et appui pour l’éducation à la base (CAEB) avec l’appui du service de l’agriculture de Bandiagara, intervient dans dix villages.

Cette foire avait pour objectifs d’améliorer la productivité de l’arachide pour les petits producteurs du Ghana, du Mali et du Nigeria et de diversifier l’économie locale par l’introduction de la pomme de terre en vue de la stabilisation des revenus des exploitants.

La foire a regroupé l’ensemble des producteurs des zones d’intervention du projet et fut une occasion d’exposer les différentes variétés de semences d’arachide et de pomme de terre certifiées par ICRISAT. Par la même occasion, il y a eu un partage d’expériences, très bénéfique pour ceux qui n’avaient pas pris connaissance des nouvelles variétés.

Le coordinateur du projet, Soumaila Keita, a ensuite donné des explications sur les quatre variétés d’arachide et les deux variétés de pommes de terre, sur la gestion de l’aflatoxine, sur les pratiques culturales adéquates, sur les problématiques de conservation des tubercules et les apports de fertilisants minéraux (engrais chimiques). Ces explications ont permis aux producteurs de bien comprendre tout le bénéfice qu’ils peuvent tirer de l’utilisation des semences améliorées.

A l’issue de la foire, le chef de village, Bocar Nantoumé, a exprimé sa joie d’accueillir une telle rencontre sur les semences. Pour lui, les connaissances acquises permettront désormais de booster l’économie locale grâce à l’amélioration de la productivité.

Oumar Guindo
AMAP Bandiagara

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *