lundi 23 octobre 2017

Header ad
Header ad

Bafoulabé, Diéma et Kita: L’ONG PROMODEF RENFORCE LES CAPACITES DES PARA JURISTES

Le préfet de Cercle de Kita, Siné Dembélé, a présidé respectivement les 10 et 11 août derniers les travaux de deux ateliers de partage du Projet «Para juridisme au service des femmes et de la communauté à la base» dans la salle de réunion de la CAFO.

Ces deux ateliers ont été organisés par l’Association pour la promotion juridico économique de la femme et de l’enfant(PROMODEF) en partenariat avec l’USAID à travers « Checchi company consulting ». La première étape  de la tournée des membres du PROMODEF  à leur tête leur présidente, Mme Oumou Boly Diallo, a concerné les Cercles de Bafoulabé et de Diéma et la seconde le Cercle de Kita.

Au cours de chacune des étapes, Mme Oumou Boly Diallo a saisi l’occasion pour expliquer aux cadres le projet «Para juridisme au service des femmes et de la communauté à la base» avant l’atelier de recyclage destiné aux para juristes pour le bien-être des communautés.

A Diéma, ce sont 32 para juristes de 15 communes qui ont bénéficié d’un recyclage, tandis qu’à Bafoulabé, 28 venus de 13 communes du cercle ont été concernés. Ce sont 48 parajuristes de 23 des 33 communes du projet qui ont participé à cet atelier de recyclage de trois à Kita.

Selon sa présidente, l’ONG PROMODEF, créée depuis 1996, s’occupe des droits de la femme et de l’enfant. Elle intervient dans le domaine de l’éducation, de la mobilisation électorale, de l’appui de l’enfant et de la femme en situation difficile, dans le juridique et dans le social.

Dans le domaine de la justice, ce sont les procureurs et les présidents des tribunaux qui ont échangé directement avec les para juristes. A Kita par exemple le président du tribunal, Modibo Tieoulé Diarra a largement exposé sur les aspects pénal et civil.

Les préfets des cercles ont également saisi l’occasion pour expliquer leurs missions ainsi que les cadres de collaboration avec les para juristes qui viennent de bénéficier du renforcement de leurs capacités.

Les para juristes qui viennent d’être recyclés dans les cercles de Kita, Bafoulabé et Diéma, sont chargés d’animation juridique en terme d’information, de sensibilisation des communautés sur les aspects du droit. Ces jeunes ne sont pas des juristes de formation mais des jeunes instruits auxquels l’ONG et ses partenaires ont donné des notions élémentaires du droit. En cas de besoin, Ils se feront assister par les praticiens du droit qui sont dans les cercles. Leur rôle est de faciliter l’accès des communautés au droit,  et à la justice (en faisant le lien entre les justiciables au niveau de leur communautés) et l’accès à l’administration.

C’est en 2009 que les activités de l’ONG ont été lancées avec l’appui de l’agence canadienne pour le développement international (ACDI) avec un  recyclage en 2013 dans le cadre du projet de développement de la justice au Mali PRODEJ.

Pour le préfet Siné Dembélé, les attentes et les exigences de nos populations sont aujourd’hui grandes. Et seule une administration forte, performante, soucieuse d’intérêt public et porteuse de progrès pour le citoyen malien dans sa vie quotidienne est susceptible de leur apporter des réponses. «Ces sessions vont permettre aux para juristes de maîtriser le rôle de tous les acteurs de la vie à tous les niveaux et vont les armer pour travailler dans les localités respectives, pour la paix, au bon climat de vivre ensemble. Pour cela, le PROMODEF et ses partenaires sont à saluer pour leur attachement à la culture et à la préservation d’un climat de paix», a-t-il conclu.

JPF (AMAP Kita)

 

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *