vendredi 20 juillet 2018

Header ad
Header ad

AMRTP : LE SOUCI DES INTÉRÊTS DES CONSOMMATEURS

Une vue du présidium avec au centre la représentante du ministre en charge de la Communication

Le secteur de la téléphonie offre, de nos jours, des services innovants qui ne cessent de faciliter notre quotidien. Ces services produisent des effets contraires s’ils ne sont pas maitrisés. Ainsi, les plaintes des consommateurs sont-elles aujourd’hui, de plus en plus nombreuses. C’est fort de ce constat, que l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication et des postes (AMRTP), en droite ligne avec les missions qui lui sont assignées, a organisé un forum d’échange et d’information au bénéfice des consommateurs.
L’ouverture de la rencontre, qui s’est tenue hier au Conseil national du patronat du Mali, a été présidée par la Mme Sané Keïta, représentante du ministre de l’Economie numérique et de la Communication. Les participants étaient essentiellement des représentants d’associations de consommateurs. Les échanges ont porté sur les thèmes suivants : «Les enjeux économiques et l’impact du mobile money sur le quotidien du consommateur», «Les enjeux et les perspectives des services postaux et l’économie numérique», «Le plaidoyer du consommateur pour la baisse des tarifs de communication téléphoniques et de l’internet». Cette édition 2017 consacrée à la régulation du secteur postal a pour but de faire de ce secteur, à l’ère numérique, un maillon de soulagement pour les consommateurs dans nos villes et campagnes. Pour le représentant de l’AMRTP, Abdrahamane K. Haidara, ce forum se veut particulier, car il permet aux acteurs d’exposer des thèmes choisis par eux-mêmes.
L’AMRTP, quant à elle, consciente de ses missions en faveur des consommateurs, associe toujours ces derniers à tous les actes visant à améliorer les secteurs régulés, a-t-il souligné.
De son côté, le représentant des associations des consommateurs, Dr Adama Traoré affirmera que les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont des facteurs incontournables de développement et qu’elles représentent un secteur transversal à effet multiplicateur direct d’emplois sur l’ensemble des autres secteurs de l’activité économique.
Aussi, l’utilisation du téléphone mobile et de l’internet constitue-t-elle l’une des plus grandes sources de dépenses permanentes qui saignent dangereusement les budgets individuels et collectifs de notre collectivité toute entière, a-t-il déploré.
Pour lui, le Mali doit nécessairement mieux contrôler le secteur de l’économie numérique. Il a salué la volonté des autorités de promouvoir le développement des réseaux de télécommunication qui rencontrent aujourd’hui une demande forte du coté de la population.
Pour conclure, Mme Sané Kéita a salué les efforts de l’AMRTP dans la protection et la sensibilisation des consommateurs avant d’inviter les bénéficiaires à profiter de l’opportunité pour s’armer afin de mieux vivre la civilisation numérique.

Anne–Marie KEITA

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *