LE COLLECTIF DES CANDIDATS MAINTIENT LA PRESSION

Soumaïla Cissé lors de son intervention au Palais de la culture

Un collectif de 17 candidats parmi les 24 à la présidentielle, mené par le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a organisé, hier au Palais de la culture, un meeting pour dénoncer «une mascarade électorale» et exiger «le recomptage contradictoire des voix et la publication de la liste exhaustive des bureaux où le vote n’a pas pu se tenir».
Depuis la publication des résultats provisoires du scrutin du 29 juillet dernier par le ministre de l’Administration territoriale, ces candidats ne cessent de multiplier les sorties. Deux conférences de presse ont précédé ce meeting et toujours les mêmes préoccupations.
Dans une salle Bazoumana Sissoko surchauffée à blanc, le chef de file de l’opposition et candidat de l’URD à la présidentielle, a été accueilli au son des vuvuzelas. Il y avait aussi Choguel Kokalla Maïga, Aliou Boubacar Diallo, Daba Diawara, Oumar Mariko, Mohamed Ali Bathily, Moussa Sinko Coulibaly, Mountaga Tall…Sur la tribune, tous étaient visiblement marqués par les résultats à eux attribués par les urnes.
«Nous n’accepterons pas la dictature de la fraude», a lancé Soumaïla Cissé sous un tonnerre d’applaudissements. Pour le chef de file de l’opposition, cinq ans durant, le pays a été en proie à plusieurs maux. A sa suite, une vingtaine d’intervenants se ont pris la parole. Pour certains d’entre eux comme Choguel Kokalla Maïga, «on a utilisé la misère des Maliens pour conquérir le pouvoir». Le candidat Moussa Sinko Coulibaly a été, lui aussi, très sévère envers le régime.
Quant au candidat Mohamed Ali Bathily, il affirme avec humour avoir eu «0 voix dans le bureau où lui et sa famille ont voté».
Le collectif des candidats a réaffirmé sa volonté de rejeter les résultats provisoires proclamés par le ministre de l’Administration territoriale. Il dit avoir introduit une requête pour récuser six des neuf membres de la Cour constitutionnelle. Il exige aussi la démission du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.
Issa DEMBÉLÉ

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *