Ansongo : 850 CASQUES BLEUS NIGÉRIENS DISTINGUÉS

Les Casques bleus du cinquième bataillon nigérien de la MINUSMA déployés à Ansongo et Ménaka ont reçu la médaille des Nations unies, le 3 août dernier. A travers cette décoration, les Nations unies reconnaissent leur contribution à la stabilisation du Mali, après une année de service. La cérémonie jumelée à la célébration de l’indépendance de leur pays, a enregistré la présence de M. Oumar Ba, chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao, du général de brigade Anusiz Zaman, commandant du secteur Est de la MINUSMA, de M. Ibra Boulama Issa, chef d’Etat-major général adjoint de l’Armée nigérienne, des autorités administratives, militaires et coutumières du cercle d’Ansongo et de la société civile.
Le 5ème bataillon du Niger de la MINUSMA, présent à Ansongo et Ménaka depuis le 5 Août 2017, est constitué de 850 soldats, gendarmes et gardes nationaux qui reçoivent la reconnaissance des Nations unies pour les efforts fournis dans le cadre de la stabilisation du Mali. Le général de brigade Anusiz Zaman, commandant du secteur Est de la MINUSMA, a félicité les récipiendaires pour leurs réalisations malgré les contraintes du terrain. «Connaissant votre professionnalisme, j’ai toujours été confiant que vous serez en mesure de remplir toutes les missions qui vous seront assignées dans la zone de responsabilité et même au-delà. L’opération FURAJI 2 que vous venez de terminer dans le secteur Ouest en est une preuve. Avant celle-ci, vous avez participé à plusieurs autres opérations qui ont confirmé votre profond engagement au dur labeur», a-t-il salué. La cérémonie de remise de médailles a été marquée par, notamment, une prise d’armes, la décoration des soldats de la paix, les défilés des différentes unités, et la remise de cadeaux aux invités. Dans son intervention, le lieutenant-colonel Abdourahmane Abou, commandant de ce contingent, a exprimé «toute sa gratitude aux populations d’Ansongo et de Ménaka pour leur soutien indéfectible et sa reconnaissance aux responsables civils et militaires du Mali et de la MINUSMA pour l’accompagnement sans faille durant ces 12 mois d’exercices».
Une collaboration qui n’a pas laissé indifférent le colonel Yacouba Sanogo, commandant de la zone de défense de Gao des forces armées maliennes (FAMa). «Nous avons collaboré avec le contingent nigérien dans la sécurisation de la région de Gao. Ils ont beaucoup contribué à la stabilisation de la région et nous les en félicitons. Nous leur disons merci et les souhaitons un bon retour au pays», a-t-il déclaré.
(Source : MINUSMA)

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *