mardi 6 décembre 2016 - 0 h 47 min

Header ad
Header ad
Header ad
Header ad
Coupes africaine des clubs : LES REPRESENTANTS MALIENE  DANS L’OBLIGATION DE RESULTATS

Coupes africaine des clubs : LES REPRESENTANTS MALIENE DANS L’OBLIGATION DE RESULTATS

PHOTO UNEContrairement au Stade malien qui se déplace à Bobo Dioulasso avec deux buts d’avance, les Onze Créateurs, l’AS Bakaridjan et l’USFAS sont condamnés à gagner pour espérer participer aux seizièmes de finale

Au soir du 28 février, on connaitra le nom des équipes qualifiées pour les seizièmes de finale des deux coupes d’Afrique des clubs. En effet, les manches retours des préliminaires se disputent ce week-end et permettront à coup sûr à certaines équipes de valider leur ticket pour les seizièmes de finale. Pour les quatre représentants maliens en lice, la mission ne s’annonce pas facile et Stadistes, Créateurs (Ligue des champions), USFASiens et Ségovien (coupe de la Confédération) devront jouer des coudes pour espérer être parmi les heureux élus. En Ligue des champions, les Onze Créateurs seront face à Al Ahly de Tripoli dans un match délocalisé au stade Olympique de Sousse (Tunisie).
Au match aller, les Libyens sont venus s’imposer 2-1 au stade Modibo Keïta, un résultat qui condamne les joueurs de Niaréla à l’exploit pour prétendre aux seizièmes de finale. En clair, les Onze Créateurs doivent marquer au moins deux buts sans en encaisser pour renverser la tendance. Question : Lassana Yiriba Samaké et ses coéquipiers sont-ils capables de damer le pion aux Libyens ? Disons-le sans détours, c’est difficile de répondre par l’affirmative et les chances de qualification des protégés de Djibril Dramé sont très minces pour ne pas dire inexistantes.
24h plus tard, c’est-à-dire dimanche, l’autre représentant malien dans la prestigieuse compétition, le Stade malien se frottera aux Burkinabé du Racing club de Bobo-Dioulasso au stade général Aboubacar Sangoulé Lamizana. Au match aller disputé au stade Modibo Keïta, les Blancs se sont largement imposés 3-1 et aborderont cette manche retour avec deux buts d’avance. A priori, les Blancs ne devraient pas avoir trop de problèmes pour franchir le cap des Burkinabé, mais il va falloir faire très attention, surtout quand on sait que le but marqué par les Bobolais à Bamako comptera double en cas d’égalité. Gare donc au complexe de supériorité pour les protégés de Kamel Djabour.
Pour nos deux porte-drapeaux en coupe de la Confédération, à savoir l’AS Bakaridjan et l’USFAS, les chances de qualification sont minces et il est difficile de parier sur ces deux équipes.  Au match aller, l’AS Bakaridjan a été contrainte au match nul (1-1) par les Tunisiens au stade Modibo Keïta alors que l’USFAS s’est inclinée 2-0 en Côte d’Ivoire face au Sporting club Gagnoa. Autant la situation est donc compliquée pour les Onze Créateurs en Ligue des champions, autant elle l’est pour l’AS Bakaridjan et l’USFAS. Les trois formations n’ont pas le choix, elles doivent s’imposer pour renverder la vapeur face à leurs adversaires respectifs. Et si la victoire par le strict minimum suffit à l’équipe de Barouéli pour passer, les Onze Créateurs et l’USFAS doivent marquer au moins deux buts sans encaisser pour prétendre au prochain tour.
A l’aller l’AS Bakaridjan a manqué de percussion devant les buts adverses. Mais malgré le nul concédé par ses joueurs, l’entraîneur Moussa Keïta «Dougoutigui» reste optimiste. «Le Stade gabésien n’est pas une équipe imprenable, mais le problème est que les Tunisiens sont en jambes parce qu’ils jouent en championnat depuis plusieurs mois. Au Mali, le championnat n’a pas encore commencé, ça c’est très important à ce niveau de compétition. Malgré tout, je pense qu’on peut s’imposer en Tunisie, nous en avons les moyens», avait confié  l’ancien défenseur international après  le match nul (1-1) au stade Modibo Keïta.
Contrairement à l’AS Bakaridjan, les Onze Créateurs ont fait une bonne première période au match aller contre l’Al Ahly de Tripoli. Dominateurs dans le jeu, les hommes de Djibril Dramé ont logiquement débloqué le tableau d’affichage face à des Libyens quelque peu dépassés par la hargne des Maliens. Malheureusement, la suite a été moins bonne pour les joueurs de Niaréla qui ont complètement déjoué au retour des vestiaires. «Al Ahly n’est pas meilleur que nous.
Les deux équipes sont au même niveau mais ils sont plus en jambe que nous. La manière dont ils nous ont piégés ici, on peut aussi les piéger au retour», avait déclaré Djibril Dramé après le match aller. Comme son homologue de l’AS Bakaridjan, le coach de Niaréla estime également que la qualification est encore possible, surtout si ses joueurs parviennent à marquer les premiers. Dougoutigui et Dramé ont parfaitement le droit de rêver d’une qualification en seizièmes de finale, mais pour transformer ce rêve en réalité, les deux techniciens et leurs protégés devront montrer un visage meilleur qu’au match aller.

S. S. Kamissoko

Ligue des champions
Aujourd’hui au stade Olympique de Sousse
13h : Al Ahly Tripoli-Onze Créateurs
Dimanche 28 février à Bobo-Dioulasso
15h30 : Stade malien-RCB
Coupe de la Confédération
Samedi 27 février en Tunisie
13h : Stade Gabésien-AS Bakaridjan
Dimanche stade Modibo Keïta
16h30 : USFAS-SC Gagnoa

FIFAgate : LES SUSPENSIONS DE BLATTER ET DE PLATINI REVUES A LA BAISSE

Les suspensions de Sepp Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel par la commission des recours de la FIFA. Les deux hommes peuvent encore faire appel devant Tribunal arbitral du sport (TAS), ce qu’ils ont tous deux déjà annoncé vouloir faire. Le 21 décembre dernier, Blatter, président démissionnaire de la FIFA, et Platini, président de l’UEFA, avaient été suspendus par la commission d’éthique de la FIFA pour une durée de huit ans de toute activité liée au football. Dans le même temps, la commission des recours a rejeté l’appel de la chambre d’instruction de la FIFA qui estimait que cette peine de huit ans n’était pas suffisante. Dans ses réquisitions, elle avait réclamé contre les deux hommes une suspension à vie.
«La commission de recours a partiellement confirmé la décision de la chambre de jugement de la commission d’éthique concernant Joseph Blatter et Michel Platini dont la suspension a été réduite de huit à six ans», a indiqué la FIFA dans un communiqué. La commission a rejeté les appels des deux hommes, estimant qu’ils étaient bien coupables d’avoir violé quatre articles du code d’éthique et étaient coupables notamment de conflit d’intérêt. Mais les preuves présentées «n’ont pas permis de montrer qu’ils étaient coupables de corruption», a ajouté la commission de recours.
Pour réduire leur peine, la commission des recours a pris en compte «les activités et les services» que les deux hommes ont «rendu à la FIFA, à l’UEFA et au football pendant des années». Les deux hommes n’en restent pas moins suspendus pour six ans de toute activité liée au football, une peine qui prive Platini de la présidence de l’UEFA. Blatter devra en outre payer une amende de 50’000 francs et Platini de 80’000. Dans l’impossibilité d’épuiser tous ces recours dans les temps, Platini, présenté comme un des grands favoris à l’élection présidentielle de la FIFA, avait finalement renoncé à se présenter à l’élection programmée vendredi.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *