samedi 20 janvier 2018

Header ad
Header ad

15 PRIX SPECIAUX SERONT DECERNES DES DEMAIN

Cette édition de la fête du cinéma sera marquée par la remise des prix spéciaux, différents des prix du palmarès officiel qui seront décerné samedi, lors de la clôture. La cérémonie de proclamation et de remise de ces prix spéciaux aura lieu demain vendredi 3 mars. Le président de la Commission des prix spéciaux, Brice Flavien Ouédraogo, a expliqué aux journalistes au cours d’une conférence de presse, le règlement et la liste des 15 prix retenus. Si chaque partenaire qui souhaite donner un prix spécial pour une cause ou une autre, doit avoir son jury, le montant de la récompense doit également être compris en 3 et 15 millions de francs CFA. Nonobstant les frais d’inscription que le partenaire verse à la Commission d’organisation. Quant aux réalisateurs bénéficiaires, ils devront remettre une copie de projection aux archives du festival, mentionner le prix dans tout document du film et faire figurer au générique ainsi que sur les affiches.
La CEDEAO offre un prix de « L’intégration » du meilleur film ouest africain d’une valeur de 15 millions de francs CFA. Ce prix soutient et encourage la créativité au sein de l’espace et promeut l’intégration et la transformation vers une communauté des peuples.
Cette organisation offre un second prix à la « meilleure réalisatrice ouest-africaine ». Le Conseil de l’entente, la plus vieille organisation ouest-africaine, offre le prix Félix Houphouet-Boigny, du nom du premier président de la Côte d’Ivoire, d’une valeur de 10 millions. L’œuvre lauréate devrait promouvoir la démocratie, l’Etat de droit, la paix et la justice, mais aussi les valeurs culturelles africaines. Il vise à encourager les jeunes cinéastes car il est décerné à ceux qui ont moins de 45 ans.
La fondation ECOBANK décerne le « Prix Sembène Ousmane », doté d’une enveloppe de 5 millions. Il récompense le long métrage de la sélection officielle, qui incarne le mieux les valeurs défendues par le cinéaste sénégalais durant sa vie : la dignité, l’honneur et les droits de l’homme.
WaterAid, une ONG internationale oeuvrant pour l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, offre un prix composé d’une enveloppe de 5 millions de francs, d’un trophée et d’une attestation. Le film primé doit traiter des trois domaines d’intervention de l’ONG, tout en ayant une bonne qualité des images et du son. Entre autres prix spéciaux, il faut citer : la Loterie nationale du Burkina (LONAB), l’UEMOA qui donne trois prix, l’Union Européenne, la Mairie de Ouaga, l’Association Catholique mondiale pour la communication (SIGNIS), l’UNICEF, la Royal Air Maroc, le prix Thomas Sankara, le prix de la santé et de la sécurité au travail.
Y. D.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *